mon quartier le Longdoz - mon quartier le Longdoz - mon quartier le Longdoz - mon quartier le Longdoz

Bienvenue !

Actualisé le 31 janvier 2018

Plan du site et navigation, c'est ici
Les Actualités
Les Comités de quartier ont leur charte Fruit d'un long travail de collaboration entre les autorités liégeoises, les fonctionnaires accompagnant le processus de participation et des délégués de ces comités, elle définit clairement le rôle qu'ils peuvent et doivent jouer dans la gestion de la Ville, sans toutefois leur accorder une quelconque exclusive de représentation citoyenne.
Texte complet de la charte ici
Prolongation de l'expo jusqu'au 15 avril 2018
qui doit nous intéresser tout spécialement puisqu'elle s'intitule
"Made In Longdoz -
métamorphoses d'un quartier industrie

C'est au MMIL, soit la Maison de la Métallurgie et de l'industrie de Liège et elle nous permet de voir tout ce qui a construit le formidable dynamisme de notre quartier à partir du 19es, puis de suivre l'évolution, faite de hauts et de bas, de ses entreprises.

Le catalogue - 72 pages en couleur, richement illustrées - s'adresse aux habitants den environs, aux passionnés d'histoire liégeoise et aux amateurs du patrimoine industriel.
En vente à la boutique du musée au prix de 12 euros ou avec 5 euros pour le port, à commander par courrier info@mmil.be

Le musée a une page Facebook "Maison de la métallurgie et de l'industrie de Liège " et des bulletins d'informations que l'on peut télécharger http://www.mmil.ulg.ac.be/sujet/le-bulletin-de-la-mmil/

Ca circule mal dans le quartier

Des aménagements ont eu lieu au bout du quai de la Boverie : installation d'un feu pour piétons, d'un autre feu pour les véhicules venant de la rue du Parc mais aussi suppression du feu à la demande et du passage piétons qui barraient le pont des Vennes, juste après le carrefour des voies allant à gauche vers la Médiacité, tout droit vers le Boulevard de l'automobile et à droite vers le quai Mativa.

On peut comprendre qu'il soit difficile d'imposer deux feux successifs pour le trafic venant de l'autre rive mais la situation actuelle est une véritable incitation à la prise de risques.

Beaucoup de piétons arrivent de la Médiacité, longeant la Dérivation - un tracé qui a été aménagé exprès, avec des feux modernes et un cheminement pavé - et arrivés à proximité du pont des Vennes ... plus rien ! Pour poursuivre leur route tout droit, ils sont censés traverser la Dérivation, attendre un premier feu vert pour les véhicules venant du quai de la Boverie, se retrouver devant le second feu, perpendiculaire et donc forcément non synchronisé, pour les véhicules venant de la rue du Parc, reprendre le pont des Vennes sur l'autre trottoir et enfin atteindre le quai Mativa.

On ne compte plus les familles qui traversent en courant à l'emplacement de l'ancien passage, avec force sacs de Primark et Zara, poussettes et petites jambes y compris !
Pour les cyclistes, c'est tout aussi dissuasif ou dangereux.

Il faut trouver une autre solution, et rapidement avant qu'un piéton ne se fasse faucher, certes dans son tort mais quand même...

Ca circulera mieux dans le quartier

Depuis quelques mois, le coeur de notre quartier est en train de passer en zone 30. Pour cela, les rues qui y pénétrent sont tour à tour modifiées pour clairement signifier cet espace pacifié: aménagement de nouveaux passages piétons, ilot central pour rétrécir la voie, grande signalisation au sol, voire trottoir traversant.
Les rues joignant le quai Orban et le quai du Longdoz sont quasi toutes réaménagées ou vont être bientôt terminées. Mais un nouveau chantier, important, vient de commencer: il s'agit de l'entrée de la rue d'Harscamp avant qu'elle ne rejoigne la rue Libotte. La circulation est variable, de totalement coupée à étroitement praticable. Il faut voir au jour le jour. Une déviation est mise en place pour passer par le début de la rue Grétry mais quand on sait les bouchons qu'il y a déjà en tous temps dans ce tronçon, il semble opportun de se décider plus tôt et de prendre la rue Armand Stouls. Avec précaution puisque 1. elle est déjà en zone 30. 2. on y rencontre des obstacles quand une voiture s'arrête brusquement pour entrer dans les parkings de la Médiacité. Donc prudence, prudence, prudence .. Mais c'est bien ça qu'on vise en instaurant cette zone à basse vitesse !
Responsable du chantier AB'TECH 04/379.87.87 Monsieur Desenfants. Travaux Ville de Liège : 04/238 30 36 Monsieur Mernier.

A noter dans vos tablettes,
Rendez-vous et suggestions
au Longdoz ou chez nos voisins

Ce samedi 3 février , nouvelle édition de
"A vos graines"

Echanges de semences (troc, pas vente !)
réservation obligatoire

L'association "Duo for un Job", que nous avions reçue l'an dernier avec grand intérêt, démarre de nouvelles rencontres pour former ses paires de coaching vers l'emploi.
A l'exception du 1er février, les réunions ont lieu à Liège (cfr plus bas)

Prochaines séances d'information pour jeunes
Le jeudi 1 février à 14h (! au CRVI de Verviers) (fr)
Le vendredi 9 février à 10h30 (fr)
Le jeudi ? 15 février à 10h30 (eng)
Le lundi 19 février à 14h (fr)
Le mercredi 28 février à 14h (fr)

Prochaines séances d'information "mentors" (en français uniquement) 
Le lundi 12 février 14h
Le jeudi 22 février ? 14h

Les séances ont lieu dans les bureaux de la Place Xavier Neujean, 
n°8/10 (cour intérieure) à 4000 Liège. Le site internet www.duoforajob.be via « S’inscrire ».   
L'adresse courriel :  liege@duoforajob.be
Le téléphone :  04/227.14.95   

Soirée-jeux mensuelles
au Beau Mur,
rue du Beau Mur, 48
à la Bonne Femme

Pour infos
unpassurlecote@yahoo.fr
Un chapitre permet d'actualiser le livre sur le Longdoz. Après une petite promenade rue de Mulhouse et environs au sortir de la guerre, nous partons à la Boverie, grâce aux Philippart de Foy, mère et fils, anciens habitants du quartier, et retrouvons des vues d'avant les grands chantiers et autres voies rapides.
Dans la rue de Mulhouse, un fleuron du quartier dans les domaines de pointe autour des médias, le Pôle Image, nous informe régulièrement de ses activités. Un petit tour à faire: http://www.lepole.be/actualite.php
- l'asbl d'éducation permanente "le Beau Mur" http://www.beaumur.org/ installé à la limite des quartiers Bonne-Femme, Longdoz et de Grivegnée, organise de nombreuses activités. S'y trouve le siège social de La Bourrache, http://www.labourrache.org/, une entreprise de formation par le travail spécialisée dans l'apprentissage du jardinage et du maraîchage bio. Que du coup, on peut s'y procurer son petit panier de fruits/légumes tout aussi bios en s'inscrivant à leur GAC (groupement d'achat collectif).
Allez faire un tour sur leur nouveau site !

Bloquez déjà les dates du 15 au 25 mars où rencontres, conférences, débats, projets seront lancés pour l'édition "Nourrir Liège 2018" à laquelle participera encore le Beau Mur.
On y verra notamment le cofondateur du mouvement "Villes en transition" Rob Hopkins, dans la grande conférence du 21 mars.

-----------------------------------------------------------------------

Pour répondre à la demande toujours plus importante, le Repair Café recherche constamment des bénévoles.
Qui peut devenir bénévole ? TOUT le MONDE qui a envie de donner un peu de temps et de partager son expérience.
Qui ne connaît un(e) ami(e), un(e) voisin(e) qui aime la couture, l’informatique, qui aime bricoler, ou simplement papoter et qui souhaiterait partager ses connaissances, sa passion en donnant un peu de son temps dans une ambiance ludique et gratifiante.
Envie de rejoindre l’équipe ? N’hésitez pas à les contacter au : 0475/79.58.94 ou ou sur leur page Facebook : Repair Café de la Grivegnée. https://m.facebook.com/repaircafegrivegnee/

Le prochain Repair Café aura lieu le dimanche 11 mars

Qu'ont en commun une chaise au pied branlant, un grille-pain qui ne marche plus, d'un pull visité par les mites ?

De pouvoir encore être rénové/réparé/ rajeuni ...
Cette transformation, c'est ce qui se passe au repair café !

On vous y attend, comme visiteur, déposeur mais aussi réparateur !

--------------------------------------------------------------

On repart au printemps avec les bacs potagers du projet des
Incroyables comestibles
en collaboration avec le Monde des Possibles et
notre vaillante membre du Comité, résidente de la MRS jouxtant l'assiette du chemin de fer qui a nettoyé ses outils et se réjouit de redevenir la jardinière-gardienne au quotidien de ce bel espace de partage, de rencontre et de ... légumes !

On soulignera que tout a été respecté et qu'aucun vandalisme n'est à déplorer ! Comme quoi, la personnalisation des contacts, l'explication des objectifs, la présentation de la méthode et l'incitation à la participation des personnes fréquentant la plaine de jeux ont eu des effets hyper-positifs dont on doit se réjouir et dont il faut remercier notre vestale déjà mentionnée ci-dessus (avec le Monde des Possibles évidemment )

Plus tout ce qu’on pourra ajouter, avec vous..

En 10 ans, le quartier
a bien changé.

Il s'est grandement amélioré, diront certains, la qualité de vie s'y est dégradée, constateront d'autres. Il a en tout cas accueilli une population encore plus nombreuse qu'avant, 20.000 habitants environ pour 14.000 il y a une vingtaine d'années et le grand projet commercial qui s'y est ouvert lui a aussi donné une visibilité beaucoup plus grande, qui dépasse la ville et même les frontières.
C'est autour de cette vie - des évènements médiatisés à la concrétisation discrète mais chaleureuse de projets solidaires - que se construit et se partage
"Mon quartier Le Longdoz".

Bonne promenade

et au plaisir de lire vos réactions.

Vous venez d'atterrir sur le site perso
du quartier du Longdoz et de la Boverie à Liège

Créé il y a une petite dizaine d'années, le site a connu divers avatars informatiques qui l'ont contraint à des transhumances impromptues dans une quête d'un meilleur hébergement.
C'est pourquoi j 'ai décidé de nous installer, j'espère pour de longues et paisibles années, chez OVH et de continuer la passionnante aventure qui consiste à partager avec mes visiteurs l'histoire et l'actualité de mon quartier.

Un site POUR QUOI ?

Historienne, en charge des cours d'Histoire sociale et de Sciences politiques dans le Supérieur, j'ai d'abord imaginé ce site pour mes étudiants dont la Haute Ecole est installée au coeur du Longdoz. C'était une manière concrète de les intéresser à l'origine et à l'évolution de leur environnement, d'apprendre à en analyser les traces, d'en comprendre les métamorphoses. Un projet d'autant plus d'actualité que l'on vivait en direct l'élaboration du projet "Médiacité", avec ses rebondissements multiples et ses enjeux variés.
Je me suis prise au jeu de l'Hier, en développant la partie consacrée au Longdoz d'autrefois au gré des photos et cartes postales que je découvrais et au Longdoz d'Aujourd'hui, lorsque grues et machines de chantier ont envahi mes horizons et mon trottoir .
Aujourd'hui retraitée, j'ai choisi d'élargir ma part d'investissement dans différents volontariats, dont le Comité de Quartier, ce qui justifie encore plus la tenue régulière de ce média en ligne.

Un site PERSONNEL, cela signifie quoi ?

Même si je suis donc un membre actif du Comité, les opinions, les critiques, les commentaires et les contre-propositions que j'y dépose sont d'abord miens; ils ne représentent pas l'avis officiel du Comité, qui se doit de porter auprès des autorités les diverses sensibilités des habitants.
Cela ne m'empêche pas de relayer fidèlement les activités organisées ou soutenues par l'Association pour la Promotion du Longdoz, de mettre en ligne les rapports et d'en annoncer les réunions.

Mais j'entends conserver ma liberté de paroles, mes problèmes ou ceux de mes voisins n'étant pas toujours ceux de l'ensemble du Longdoz, même si je m'efforce d'éviter au maximum la position du NIMBY.
Lorsque ma colère, mon étonnement ou mon incompréhension s'exprime, j'essaie d'être porteuse d'un enjeu citoyen, pour faire entendre les voix des moins en vue, de ceux qui ne possèdent pas d'outils d'analyse ou d'expression contre les pouvoirs d'argent ou d'influence, pour dénoncer l'estompement des normes ou les déviations partisanes de certaines décisions politiques, pour alimenter les échos du terrain chez ceux qui nous représentent, pour nous réjouir aussi lorsque, grâce à leur appui, un projet a pu être mené à bien ou qu'un tracas a trouvé solution.

Pas de poujadisme ni, j'espère, d'égoïsme, mais le souci de faire entendre une voix curieuse et stimulante.

Le Longdoz dont je rêve, convivial, coloré, chaleureux.
Chacun y a sa place, chacun s'y sent chez soi.
Mais parce qu'on l'aime et qu'on y est bien, chacun en prend soin.
Les réunions du Comité de Quartier ont lieu
tous les 3èmes mardis du mois au Collège St Louis, rue A.Magis 20 à 19h30
Chacune et chacun y sont les bienvenus, sans aucune formalité préalable!
Vous trouverez sur cette page les rapports de nos séances.

Nous comptons sur votre présence !

En cette première réunion de 2018, ce mardi 16 janvier, nous avons reçu la nouvelle directrice du Collège Saint Louis, Anne-Françoise Foccroulle.

Après nous avoir donné sa vision de l'école - un collège urbain qui donne une formation de qualité - où, après avoir été professeur et coordinatrice de niveau, elle est maintenant à la barre, Mme Foccroulle nous a présenté ses objectifs, les éléments sur lesquels elle pourra s'appuyer et les domaines dans lesquels elle souhaite investir. Plus étonnant : elle nous a aussi énuméré quelques raisons pour lesquelles bien que n'y habitant pas, elle fréquente avec plaisir notre quartier depuis environ 30 ans. D'abord c'est un lieu de vraie vie, on n'y vient pas seulement pour le travail, ni pour y loger mais pour y pratiquer toutes sortes d'activités. Il est aussi multiculturel, comme de plus en plus le public de son école , et elle apprécie ses multiples rencontres; c'est aussi un condensé de notre évolution économique et sociale : des champs à l'industrie et de l'industrie au secteur tertiaire, ce qui est intéressant à observer pour une historienne.

Cette déclaration d'amour nous a fait grand plaisir, ce qui ne nous a pas empêché de voir ensemble comment développer des synergies pour y améliorer le bien être de tous. Nous, Comité, représentons quelques ressources pour tout ce qui concerne le quartier: non seulement son histoire mais aussi ses problèmes et son vécu quotidien. On pourrait travailler notamment sur la difficile question de la propreté, des incivilités mais aussi piloter les plus jeunes dans leur découverte des rues, chercher ensemble des solutions à la mobilité et au stationnement, développer les liens seniors/ados notamment sur le thème de la consolidation-exploitation de la langue française, organiser une rencontre festive avec les élèves ou participer à la Fancy fair, par exemple. Bref les idées ne manquent pas, on prendra le temps de les creuser et rendez-vous déjà au prochain petit-déjeuner Oxfam le 18 novembre dans leurs locaux !

---------------------------------------------------------------------------------------------------

Cette fois c'est sûr !
Le 20 février, le Comité reçoit Noss Mayeûr Willy Demeyer.
Tous les thèmes cruciaux pour notre quartier seront abordés.
J'espère que les réponses ne seront pas que des "je prends acte et renvoie vos questions/demandes/remarques aux services concernés"
" Une solution/réponse sera apportée. Je m'y engage" me conviendrait mieux ;-)

---------------------------------------------------------------------------------------------------

Si vous avez des remarques, questions, .... concernant la vie dans le quartier, les problèmes rencontrés mais aussi les bonnes idées, dites-les nous à quartier.longdozboverie@gmail.com.

Le Comité de quartier avait décidé de clôturer 2017 par un temps de convivialité et d'ouverture. Ce fut le cas avec la "réunion" du mardi 19 décembre qui a permis de faire se rencontrer beaucoup de personnes et de personnalités actives sur le Longdoz. Notre experte en apéro, Monique, s'était surpassée dans un époustouflant festival de verrines dont chacun a bien profité, mais d'autres comme les deux Anne-Marie avaient également mis la main à la pâte, constituant une magnifique table dont vous pouvez voir les photos dans notre vitrine en face de l'église Saint Louis. Les plus ou moins 30 participants ont échangé un bon moment, nouant ou réveillant des liens qui seront sûrement activés durant l'année qui vient.

"Identité de quartier",
un processus de dynamisation et de développement commerciaux qui,
après une démarche collective et participative, a donné ceci

Le mot de l'éditrice "responsable"

La presse nous annonce ce mercredi que le quartier va disposer enfin d'un espace vert de belle taille, puisque la Ville vient de racheter la friche Palmolive.
http://www.lameuse.be/181563/article/2018-01-24/liege-enfin-un-parc-dans-le-longdoz-video

Cela fait des années qu'Urbagora pousse à cette initiative qui semblait impossible jusqu'ici.
Voici l'emplacement du terrain tel que le montrait l'association dans son étude
http://urbagora.be/interventions/communiques/pep-s-une-avancee-importante-qu-il-faut-maintenant-traduire-dans-les-sites-a-enjeux.html

Mais aujourd'hui, impossible n'est plus liégeois (élections en vue ? peut-être mais pas que : cela s'inscrit dans une politique plus globale qu'on ne peut qu'approuver) et donc le projet est prévu fini, bouclé pour 2020.

Aussitôt passé le choc positif de cette heureuse surprise, je m'interroge : oui mais...

Quel espace vert ?

Rien que du vert : bancs, arbres, pelouses et fleurs ?
Du vert et de l'utile-durable-bio : avec une partie en potagers collectifs ?
Du vert et du loisir : avec un petit coin plaine de jeux, tables de ping-pong, tables duo pour joueurs d'échecs ?
Du vert et de la détente partagée: et un café/petite restauration/toilettes, pour le contrôle social et le maintien de la propreté (voire même casiers à cadenas pour que ceux qui jouent puissent y laisser leur mallette ...)
Du vert et de l'ado permis : avec une esthétique lune de béton pour les rollers ?

Ma bi-localisation - ma famille hispano-belge vivant à las Palmas de Gran Canaria - m'a permis de découvrir le paradis des espaces publics et de m'y essayer : il y en a de toutes sortes, de toutes destinations, coûteuses ou simplissimes, pour tout public ou rien que sportif (mamans-bébés, seniors, BBQ entre riverains), ouverts ou clôturés, d'usage diurne ou éclairés le soir, entièrement communal ou partagé avec des associations, définitifs et richement équipés ou provisoires (en attendant une construction) mais finement pensés.
Bref, il y a de multiples possibilités et j'aimerais croire qu'il y aura quelque part moyen de communiquer sur le sujet. Car si on manque effectivement cruellement d'espaces verts collectifs, il y a des réalisations qui nous rendront plus ou moins heureux et qui résisteront plus ou moins bien au vandalisme et aux outrages du temps. Je compte bien, d'une manière ou d'une autre, arriver à me faire entendre !

Notre ancien président Serge Floëge me rappelle opportunément l'ensemble de la démarche qui a mené à cette décision si positive. Elle s'inscrit dans la suite du grand appel à s'exprimer lancé par "Réinventons Liège" mais aussi dans une réflexion plus ancienne qui a abouti à la reconnaissance du besoin - confirmé par les réponses de l'enquête - que les habitants éprouvent de disposer, près de chez eux, d'espaces verts de qualité.
Un classement a été établi selon l'importance de ce manque compte tenu du nombre d'habitants, de la densité de la population et de l'équipement existant. Conclusion : notre quartier du Longdoz fait partie des 5 plus mal lotis sur le territoire liégeois, comme on le constate dans la carte ci-dessous.

Pour retrouver en détails ce qui est sorti de l'expression des Liégeois et ce que le programme ambitieux de redéploiement d'espaces publics de qualité prévoit (ou espère), voici les liens

http://www.liege.be/telechargements/pdf/actu/dossier-de-presse-reinventonsliege.pdf

http://www.liege.be/nouveautes/peps-programme-de-redeploiement-des-espaces-publics-de-qualité/

Des nouvelles de Nous dans le grand Tout ...
L'évolution des projets urbanistiques
qui concernent (aussi) le Longdoz
Où en est-on avec l'enquête publique sur les cinémas à la Médiacité
et la décision qui devait être prise par le collège communal
.

C'est un gros dossier qu'il est parfois difficile de suivre dans ses méandres et dans son jargon administratif...
Ayant participé aux deux enquêtes successives débutées, j'ai reçu début octobre une lettre d'information qui contenait le texte suivant
"Par la présente, nous vous informons que le dossier pour la prise de connaissance des résultats de l'enquête publique, réalisée du 6 mars au 5 avril 2017, ainsi que la prise de décision sur la modification de voirie et sur la modification du plan d'alignement relatif zu dossier n° 84801 pour la construction d'un complexe cinématographique de 10 salles boulevard Raymond Poincaré 1 à 4020 Liège, n'a pas été présenté au Conseil Communal dans les délais imposés par l'article 15 du décret du 5 février 2014 relatif à la voirie communale. La demande est donc réputée refusée.
Conformément à l'article 18 du Décret relatif à la voirir communale, cette communication ouvre pour vous le droit d'introduire un recours au Gouvernement wallon dans les quinze jours à dater de la prise de connaissance de cette décision. "

En clair cela semblait signifier que, tel qu'il était présenté en tout cas, le dossier des cinémas au Longdoz est refusé. Ou reporté car le promoteur a introduit un recours auprès de la Région Wallonne. La Ville semble jouer la montre, en laissant pourrir le projet, ce qui est assez fréquent à Liège .
Aujourd'hui, en ce mois de janvier 2018, le projet ressurgit à l'ordre du jour du Conseil Communal du 29 janvier, car il ne suffit pas de ne pas dire oui, il faut clairement dire non et donc expliquer et motiver la décision. Une clarté que la Ville n'aime pas mais qui est obligatoire d'après la RW. Elle devra donc s'y plier tout bientôt.

On attend la suite avec impatience car il y a là un espace intéressant qui, tant que rien n'est vraiment définitif dans la décision négative, ne peut être l'objet d'aucune alternative.
Or, on a vu fleurir dans la presse des chiffres effrayants sur le nombre de logements dont Liège aura besoin dans quelques années: 15.000 logements en plus seraient nécessaires. D'autre part, chaque projet d'importance un peu champêtre - cfr le Ry Ponet, la Chartreuse - soulève une vague de protestation des écolos et autres amateurs de vert.
Puisque les cinémas sont, eux, en sur-offre et qu'il manque des appartements et des maisons, la solution, trop simple sans doute, ne serait-elle pas de terminer l'ensemble d'architecture contemporaine que représentent la Médiacité et la Patinoire par un immeuble d'habitations ? On pourrait imaginer un bel édifice moderne qui clôturerait l'axe Médiacité - Boverie- Belle Liégeoise - Finances.
Evidemment on peut supposer que le promoteur actuel, propriétaire du terrain, ferait payer cher à un éventuel successeur l'échec de son projet...

La Haute Ecole HELMo ayant besoin de nouveaux locaux pour sa section "Mode" a loué des espaces dans la tour du CAN (centre d'affaires Natalis). Probablement suite à un jeu de dominos, l'Ecole de devoirs et la Maison InterGé qui se trouvaient au sous-sol ont dû chercher un autre espace pour leurs activités.
Ce sera rue Auguste Hock, dans le quartier Vennes-Fétinne. Cela ne nous réjouit pas, évidemment. Notre Longdoz-Boverie était déjà en cruel manque d'infrastructures publiques et voici qu'un spécimen, d'autant plus précieux qu'il était rare, et fort fréquenté en plus, nous quitte !!

Des échos qui nous parviennent, le public ne manque pas aux Vennes mais les enfants de chez nous n'y vont plus : traverser le carrefour Natalis, c'est presqu'aussi compliqué que dans les années 30, lorsque le bras d'eau existait toujours !

Le bâtiment situé au bout de la rue Grétry, presqu'en face du Colruyt, et qui hébergeait plusieurs plateaux de maisons de repos et de soin, le Val Mosan et Aurore, va être vendu dans les deux ans qui viennent. Pour les locataires de Aurora, une nouvelle maison va être construite sur un coin du terrain où se dresse la MRS Franki mais gardera son caractère propre de petite structure. Les habitants du Val Mosan seront déménagés dans un bâtiment encore à construire jouxtant l'impressionnant CHC de Glons. On espère que tout cela se fera dans le plus grand respect des personnes âgées qui y vivent. Chacun sait souvent au terme de quel déchirement les pensionnaires sont arrivés là et il ne faudrait pas que ces bouleversements matériels les atteignent brutalement ou engendrent trop de stress pour eux.
Urbagora, l'ASBL qui depuis 10 ans, fait tout pour que nous , les citoyens basiques, nous sentions concernés et informés par l'urbanisme de notre ville, a créé il y a plus deux ans une revue papier. Fameux défi à l'heure du numérique. Aujourd'hui 4 numéros, costauds, intelligents (un peu trop ?) et interpellants sont sortis.
Le dernier, le numéro 5, vient de sortir: incroyablement copieux et documenté comme d'habitude. Avec donc toujours le même constat: peut-être trop savant et sérieux pour faire un succès de vente. Mais sans conteste indispensable pour plonger dans un dossier que l'on voudrait suivre. Bref on ne peut qu'encourager à les lire ou à tout le moins les consulter http://derivations.be/.
Toutes infos : www.derivations.be et sur leur page Facebook

Mais Urbagora a également publié sur son site, en téléchargement gratuit, plusieurs études, parmi lesquelles fut abordé sous divers angles le partage de l'espace public entre usagers divers
En 2014, un focus sur le Ravel urbain qui borde sur une longue distance notre quartier (du pont Kennedy au bout du Parc de la Boverie) a été réalisé car s'y retrouvent les déplacements à pieds (d'humains seuls ou avec chiens-chiens) et à vélo, ce vélo pouvant aussi bien être le 4 roues de la petite dernière que le vélo de course de 50 pépés neerlandais ou encore, plus redoutable peut-être, le city-bike de jeunes travailleurs sportifs qui, reconnaissent-ils eux-mêmes, peuvent dépasser le 50kms/h. J'ai participé à ce travail en recueillant notamment les témoignages des usagers et les difficultés de cohabitation, assorties de quelques pistes pour un meilleur avenir. On peut tout lire et télécharger en consultant la riche page de sommaire du site urbagora.be

Rappelons qu'il y a un an et demi, un dossier sur notre quartier est également sorti. "Regards sur le quartier du Longdoz" . Résultat de recherches documentaires, marches exploratoires, entretiens multiples et échanges spontanés, il nous donne, à nous les habitués du coin, une vision neuve, pertinente et ... audacieuse ! Il est téléchargeable ici.

Aux membres et sympathisants
Comme chaque année, à l'occasion de son assemblée générale, votre Comité de quartier Longdoz-Boverie rappelle son action et sa disponibilité
pour défendre les intérêts de notre espace urbain.
Pour réaliser tout cela, il a besoin de votre soutien, de votre participation aux activités, de vos idées, de votre présence,
et aussi de votre aide financière, via la cotisation annuelle et selon votre statut.
Les montants en sont
- pour les commerçants et professions libérales 50,00 €
- pour les habitants 10,00 €
- pour les pensionnés 6,00 €
Nous vous remercions de votre contribution sur le compte apl Longdoz-Boverie 4020 Liège
(ING) IBAN: BE86 3400 32816350 BIC BBRUBEBB
Les liens avec d'autres comités de quartier

Chacun a ses thématiques propres mais aussi ses sensibilités et sa manière de les exprimer.
Mais que l'on partage leurs objectifs ou pas, il est intéressant de les découvrir et, éventuellement, d'y réagir. C'est cela la démocratie participative.
Il existe aussi une Coordination consultative des Quartiers (voir liste ci-dessous)

Pour une actualisation régulière des données concernant les Comités de quartier,
rien ne vaut le site de la Ville
http://www.liege.be/quartier/liste-des-comites-de-quartier-de-liege (Merci Christine Bika ;-)
Les liens avec ceux qui aiment Liège et en parlent bien
Liège City : http://www.liegecity.be/pages/index.php
Le site du "poil à gratter liégeois", François Schreuer, http://bulles.agora.eu.org/20081122_urbanisme_liege.html
Site de l'association Urbagora, soucieuse des thématiques urbanistiques à Liège : http://urbagora.be/
Une revue produite par Urbagora , Dérivations, http://derivations.be/
Un journal en ligne pour parler de l'urbanisme à Liège : http://lechainonmanquant.be/
Une page Facebook sympa: http://www.facebook.com/pages/Li%C3%A8ge-en-photos/109313969185985?ref=ts&fref=ts
RTC, la télévision locale très active et bien informée : http://www. rtc.be
La Gazette de Liège, 3 pages quotidiennes sur l'actualité de notre Cité ardente