mon quartier le Longdoz - mon quartier le Longdoz - mon quartier le Longdoz - mon quartier le Longdoz

Bienvenue !

Actualisé le 14 janvier 2019

Plan du site et navigation, c'est ici
Les Actualités
Les Comités de quartier ont leur charte Fruit d'un long travail de collaboration entre les autorités liégeoises, les fonctionnaires accompagnant le processus de participation et des délégués de ces comités, elle définit clairement le rôle qu'ils peuvent et doivent jouer dans la gestion de la Ville, sans toutefois leur accorder une quelconque exclusive de représentation citoyenne.
Texte complet de la charte ici
Ca circule mal dans le quartier

La vitesse, sans doute, a de nouveau entraîné des dégats
au pont de Huy !

On se souvient de la démolition d'une partie de la balustrade à l'angle du quai Orban et de la rue Armand Stouls à l'automne dernier. Pendant plusieurs semaines, la seule protection piétonne résida dans des barrières nadar et des bandelettes de plastique.
Rebelote mais de l'autre côté - sur le quai de la Boverie cette fois dans le tournant allant vers le pont des Vennes : démolition de la balustrade, mise en place de barrières nadar et bandelettes de plastique. la seule chose qu'on ignore, c'est le temps qu'il faudra pour réparer le bastinguage !
Il y a environ un an, une réunion rassemblant les représentants de toutes les parties concernées : Ville de Liège, SPW Liège (ex MET), police de la circulation et CdQ) nous avait permis d'évoquer notamment les problèmes spécifiques aux ponts et la proposition de mettre en place un radar double fonction, contrôlant la vitesse et flashant semblait être une vraie solution; mais à ce jour rien n'a encore été fait. Il est vrai que comme le montre la participation à cette réunion, rien n'est plus compliqué que d'attribuer les responsabilités à qui de droit et de mobiliser les services compétents.
Par ailleurs, nos plaintes concernant le danger des quais, la vitesse excessive, le peu de respect de la signalisation aux responsables de la circulation, la présence de nombreux poids lourds en principe interdits pour la seule traversée de Liège, sont souvent minimisées. Meuh non, les contrôles ponctuels ne constatent pas tant d'infractions, meuh non, on ne roule pas si vite, meuh non il n'y a pas tant de poids lourds ...
Pourtant ce que je constate, c'est que dans les deux cas, en moins d'une année, un véhicule a percuté la balustrade du pont avec suffisamment de force pour l'emporter et que chaque fois, on était à moins de 2 mètres du passage pour piétons .
Circulez, y a pas de danger, vous avez dit ?

Soirées-jeux mensuelles
au Beau Mur,
rue du Beau Mur, 48
à la Bonne Femme

Pour infos
unpassurlecote@yahoo.fr
Un chapitre permet d'actualiser le livre sur le Longdoz. Après une petite promenade rue de Mulhouse et environs au sortir de la guerre, nous partons à la Boverie, grâce aux Philippart de Foy, mère et fils, anciens habitants du quartier, et retrouvons des vues d'avant les grands chantiers et autres voies rapides.
Dans la rue de Mulhouse, un fleuron du quartier dans les domaines de pointe autour des médias, le Pôle Image, nous informe régulièrement de ses activités. Un petit tour à faire: http://www.lepole.be/actualite.php
- l'asbl d'éducation permanente "le Beau Mur" http://www.beaumur.org/ installé à la limite des quartiers Bonne-Femme, Longdoz et de Grivegnée, organise de nombreuses activités. S'y trouve le siège social de La Bourrache, http://www.labourrache.org/, une entreprise de formation par le travail spécialisée dans l'apprentissage du jardinage et du maraîchage bio. Que du coup, on peut s'y procurer son petit panier de fruits/légumes tout aussi bios en s'inscrivant à leur GAC (groupement d'achat collectif).
Allez faire un tour sur leur nouveau site !

-----------------------------------------------------------------------

Pour répondre à la demande toujours plus importante, le Repair Café recherche constamment des bénévoles.
Qui peut devenir bénévole ? TOUT le MONDE qui a envie de donner un peu de temps et de partager son expérience.
Qui ne connaît un(e) ami(e), un(e) voisin(e) qui aime la couture, l’informatique, qui aime bricoler, ou simplement papoter et qui souhaiterait partager ses connaissances, sa passion en donnant un peu de son temps dans une ambiance ludique et gratifiante.
Envie de rejoindre l’équipe ? N’hésitez pas à les contacter au : 0475/79.58.94 ou ou sur leur page Facebook : Repair Café de Grivegnée
Rue du Beau Mur, 48
https://m.facebook.com/repaircafegrivegnee/

La date du prochain Repair Café,
doit être confirmée

Qu'ont en commun une chaise au pied branlant, un grille-pain qui ne marche plus, d'un pull visité par les mites ?

De pouvoir encore être rénové/réparé/ rajeuni ...
Cette transformation, c'est ce qui se passe au repair café !

On vous y attend, comme visiteur, déposeur mais aussi réparateur !

--------------------------------------------------------------

Il faudra attendre encore un peu pour savoir si nous redémarrons
avec les bacs potagers du projet des
Incroyables comestibles

Les bacs de l'an dernier sont encore le long du chemin de l'assiette du chemin de fer et l'automne très doux a permis à certaines plantules de poursuivre leur croissance même si les derniers gels ont été durs à encaisser !

Plus tout ce qu’on pourra ajouter, avec vous..

En 10 ans, le quartier
a bien changé.

Il s'est grandement amélioré, diront certains, la qualité de vie s'y est dégradée, constateront d'autres. Il a en tout cas accueilli une population encore plus nombreuse qu'avant, 20.000 habitants environ pour 14.000 il y a une vingtaine d'années et le grand projet commercial qui s'y est ouvert lui a aussi donné une visibilité beaucoup plus grande, qui dépasse la ville et même les frontières.
C'est autour de cette vie - des évènements médiatisés à la concrétisation discrète mais chaleureuse de projets solidaires - que se construit et se partage
"Mon quartier Le Longdoz".

Bonne promenade

et au plaisir de lire vos réactions.

Vous venez d'atterrir sur le site perso
du quartier du Longdoz et de la Boverie à Liège

Créé il y a une petite dizaine d'années, le site a connu divers avatars informatiques qui l'ont contraint à des transhumances impromptues dans une quête d'un meilleur hébergement.
C'est pourquoi j 'ai décidé de nous installer, j'espère pour de longues et paisibles années, chez OVH et de continuer la passionnante aventure qui consiste à partager avec mes visiteurs l'histoire et l'actualité de mon quartier.

Un site POUR QUOI ?

Historienne, en charge des cours d'Histoire sociale et de Sciences politiques dans le Supérieur, j'ai d'abord imaginé ce site pour mes étudiants dont la Haute Ecole est installée au coeur du Longdoz. C'était une manière concrète de les intéresser à l'origine et à l'évolution de leur environnement, d'apprendre à en analyser les traces, d'en comprendre les métamorphoses. Un projet d'autant plus d'actualité que l'on vivait en direct l'élaboration du projet "Médiacité", avec ses rebondissements multiples et ses enjeux variés.
Je me suis prise au jeu de l'Hier, en développant la partie consacrée au Longdoz d'autrefois au gré des photos et cartes postales que je découvrais et au Longdoz d'Aujourd'hui, lorsque grues et machines de chantier ont envahi mes horizons et mon trottoir .
Aujourd'hui retraitée, j'ai choisi d'élargir ma part d'investissement dans différents volontariats, dont le Comité de Quartier, ce qui justifie encore plus la tenue régulière de ce média en ligne.

Un site PERSONNEL, cela signifie quoi ?

Même si je suis donc un membre actif du Comité, les opinions, les critiques, les commentaires et les contre-propositions que j'y dépose sont d'abord miens; ils ne représentent pas l'avis officiel du Comité, qui se doit de porter auprès des autorités les diverses sensibilités des habitants.
Cela ne m'empêche pas de relayer fidèlement les activités organisées ou soutenues par l'Association pour la Promotion du Longdoz, de mettre en ligne les rapports et d'en annoncer les réunions.

Mais j'entends conserver ma liberté de paroles, mes problèmes ou ceux de mes voisins n'étant pas toujours ceux de l'ensemble du Longdoz, même si je m'efforce d'éviter au maximum la position du NIMBY.
Lorsque ma colère, mon étonnement ou mon incompréhension s'exprime, j'essaie d'être porteuse d'un enjeu citoyen, pour faire entendre les voix des moins en vue, de ceux qui ne possèdent pas d'outils d'analyse ou d'expression contre les pouvoirs d'argent ou d'influence, pour dénoncer l'estompement des normes ou les déviations partisanes de certaines décisions politiques, pour alimenter les échos du terrain chez ceux qui nous représentent, pour nous réjouir aussi lorsque, grâce à leur appui, un projet a pu être mené à bien ou qu'un tracas a trouvé solution.

Pas de poujadisme ni, j'espère, d'égoïsme, mais le souci de faire entendre une voix curieuse et stimulante.

Le Longdoz dont je rêve, convivial, coloré, chaleureux.
Chacun y a sa place, chacun s'y sent chez soi.
Mais parce qu'on l'aime et qu'on y est bien, chacun en prend soin.

Les réunions du Comité de Quartier ont lieu
tous les 3èmes mardis du mois au
Collège St Louis, rue A.Magis 20

Chacune, chacun y est le bienvenu, sans aucune formalité préalable!
Vous trouverez sur cette page les rapports de nos séances.

Si vous avez des remarques, questions, .... concernant la vie dans le quartier, les problèmes rencontrés mais aussi les bonnes idées, dites-les nous à quartier.longdozboverie@gmail.com.

Prochaine réunion
le mardi 15 janvier 2019 à 19h30

L'ordre du jour

Nous bénéficierons de la présence des représentants du Commissariat,
il sera donc pris note des remarques, plaintes, suggestions
concernant la sécurité et l'environnement et un suivi en sera donné.
Nous aurons aussi les dernières nouvelles de la construction du projet "Espace vert" de la rue Lairesse.

Venez-y nombreux !

Pas mal d'activités dans le quartier en décembre

Le dernier mois de l'année démarra dans un endroit assez différent de celui qui nous accueille d'ordinaire puisqu'il s'agissait le mardi 4 décembre, de visiter l'hôtel Van der Valk Liège Congrès, le club de gym-fitness et d'échanger avec le Sales manager Michel Pauquet. Bon accueil, beaux lieux, très belle vue sur la Meuse du bar au 10e étage. Quant à la salle d'entrainement très bien équipée avec piscine d'eau quasi fluo, elles donnaient envie de prendre de bonnes résolutions sans attendre le 1er janvier ;-)
On continua dans le convivial avec
la réunion-apéro le mardi 18 décembre où, revenus dans nos lieux habituels, nous avons partagé une longue table de délices, salés et sucrés: les toujours belles et bonnes verrines de Monique, les cakes salés, aussi délicieux qu'inattendus d'Anne Marie, les spéculoos maison de Mme Grayet, des tartes, des gâteaux, des biscuits de nos pâtissières locales restées anonymes et des bulles, vins et softs qui contribuèrent à créer des liens et à mettre de la légèreté dans les propos.
Dans ces deux activités plus originales, nous étions nettement plus nombreux avec, à l'hôtel, des visages totalement inconnus.

Que faut-il en déduire ? Qu'il est plus amusant de boire, manger (gratis) et découvrir des lieux auxquels on n'a pas toujours accès que de plancher sur le si répétitif et donc déprimant quotidien de bouchons, dépôts-pirates et voitures sur les trottoirs !

Pourtant ce travail de fourmis est absolument nécessaire, parce que ce qui se vit toute l'année aux réunions du Comité de quartier, c'est bien cela : des problèmes à recueillir, à transmettre à qui de droit, à rappeler lorsque la réaction adéquate tarde, et pour cela, il est difficile d'obtenir des participations régulières et de baisser la moyenne d'âge des adhérents. Comme me disait notre président Olivier Dheur (la petite quarantaine), "j'étais le plus jeune il y a dix ans quand je suis arrivé et je suis toujours le plus jeune, ... "
C'est donc ce toujours jeune qu'il faut remercier car le travail de fourmis, c'est souvent lui qui s'y colle : les contacts, les courriers, le suivi surtout, "entre les coups", qui permet d'entretenir le feu de nos urgences jusqu'à ce qu'une solution devienne pensable.

Heureusement, un projet plus emballant se dessine pour 2019, celui de l'aménagement de la friche Palmolive en un "espace vert".
Bien sûr on devra modérer nos envies, accepter des négociations et des compromis mais cela fait quand même du bien d'avoir un dossier concret pour lequel notre avis est demandé et dont l'aboutissement peut faire envisager une vie plus agréable, plus verte, plus conviviale pour cette partie du quartier !

"Identité de quartier",
un processus de dynamisation et de développement commerciaux qui,
après une démarche collective et participative, a donné ceci

Le mot de l'éditrice "responsable"

Impossible de passer outre aux traditionnels voeux pour l'année qui vient. Nous nous souhaiterons donc plein de bonnes choses, nous serons remplis d'intentions généreuses mais on semble attendre que le ciel (habité ou pas), la chance ou toute autre Providence (y compris l'Etat) se chargent de les réaliser.
Notre quartier a aussi ses marronniers - en l'occurence des châtaigniers d'ailleurs. C'est ainsi qu'en journalisme, on appelle les sujets récurrents et un Longdoz-Boverie propre, à la mobilité apaisée, serait certainement en tête de la liste de nos voeux.
Pourtant ceux-ci dépendent beaucoup de nous, avant même les services communaux.

Pour l'environnement, on peut commencer par respecter rigoureusement les tris et les heures de dépôt, ne se servir des poubelles de rue que pour un petit emballage, une canette, un chewing-gum (si, si, pas le trottoir), ramasser les souvenirs de son ami à quatre pattes et inciter les maîtres matinaux à faire de même, ne pas donner à manger aux pigeons sur les quais, aux canards, aux oies ni aux lapins de la Boverie pour éviter la prolifération des rats, voilà déjà quelques bonnes résolutions à prendre.
Pour la circulation, on peut essayer par exemple de marcher plus et rouler moins, ou alors en vélo, et en vélo, d'éviter le slalom dans les voies piétonnes ou la vitesse excessive même si on a un bel engin rapide, de ne pas se garer devant les portes cochères ou sur les trottoirs, ou sur un passage pour piétons ou trop près d'un tournant, de ne pas dépasser les vitesses limites même en zone 30, ... ce serait un fameux progrès non ?

Mais tout cela je le fais déjà ...

Bravo ! Alors encouragez vos voisins, les habitants que vous croisez, intervenez éventuellement avec gentillesse pour rappeler la règle.
Et surtout réfléchissons : ne sommes-nous pas bon élève seulement dans notre quartier, dans notre rue ?
Dès qu'on franchit les ponts, n'oublie t-on pas les bons principes en faisant subir aux autres ce qu'on critique chez nous ?

La nouvelle friche envisagée sur l'espace Palmolive sera elle aussi ce qu'on en fera, pas seulement dans sa conception et ses objectifs mais aussi dans son quotidien car sa propreté et donc son usage agréable dépendront largement de nous.
Alors on commence l'entrainement partout dans nos rues et parc dès ce 1er janvier
?

photo source
https://www.willydemeyer.be/billet/liege/2018-01-31/bientot-un-grand-parc-public-dans-le-quartier-du-longdoz

Revenez régulièrement devant la friche car sur le grillage, vous aurez directement les informations qui concernent nos actions.

Un mail aussi, celui du président de quartier :
Olivier Dheur : dheur.olivier@gmx.com

Ce projet mérite une page spéciale - la voici

Le dimanche 18 novembre eut lieu notre Petit Déjeuner OXFAM, dans le réfectoire du Collège Saint-Louis avec la complicité active de Mme Foccroulle, la directrice et de son équipe.

Ce fut un beau succès car on avait une rude concurrence avec les petits déjeuners organisés au Valdor, càd à quelques centaines de mètres. Mais nous avons eu plus de participants que l'an dernier ! Toutefois, parce que les jeunes de St Louis n'étaient pas engagés dans un projet englobant les petits déjeuners, parce que, maladies, absences, l'équipe des habituels volontaires avait considérablement fondu, la situation imposa aux survivants un engagement et une présence démesurés.
Pour l'an prochain, il faudra absolument reconstituer un noyau plus costaud et établir une répartition des tâches qui soulageront ceux qui ont dû boucher tous les trous du planning.

Merci donc à ceux qui se sont donnés sans compter pour que ça fonctionne quand même !

Urbagora, l'ASBL qui depuis 10 ans, fait tout pour que nous , les citoyens basiques, nous sentions concernés et informés par l'urbanisme de notre ville, a créé il y a plus deux ans une revue papier. Fameux défi à l'heure du numérique. Aujourd'hui 4 numéros, costauds, intelligents (un peu trop ?) et interpellants sont sortis.
Le dernier, le numéro 5, vient de sortir: incroyablement copieux et documenté comme d'habitude. Avec donc toujours le même constat: peut-être trop savant et sérieux pour faire un succès de vente. Mais sans conteste indispensable pour plonger dans un dossier que l'on voudrait suivre. Bref on ne peut qu'encourager à les lire ou à tout le moins les consulter http://derivations.be/.
Toutes infos : www.derivations.be et sur leur page Facebook

Mais Urbagora a également publié sur son site, en téléchargement gratuit, plusieurs études, parmi lesquelles fut abordé sous divers angles le partage de l'espace public entre usagers divers
En 2014, un focus sur le Ravel urbain qui borde sur une longue distance notre quartier (du pont Kennedy au bout du Parc de la Boverie) a été réalisé car s'y retrouvent les déplacements à pieds (d'humains seuls ou avec chiens-chiens) et à vélo, ce vélo pouvant aussi bien être le 4 roues de la petite dernière que le vélo de course de 50 pépés neerlandais ou encore, plus redoutable peut-être, le city-bike de jeunes travailleurs sportifs qui, reconnaissent-ils eux-mêmes, peuvent dépasser le 50kms/h. J'ai participé à ce travail en recueillant notamment les témoignages des usagers et les difficultés de cohabitation, assorties de quelques pistes pour un meilleur avenir. On peut tout lire et télécharger en consultant la riche page de sommaire du site urbagora.be

Rappelons qu'il y a un an et demi, un dossier sur notre quartier est également sorti. "Regards sur le quartier du Longdoz" . Résultat de recherches documentaires, marches exploratoires, entretiens multiples et échanges spontanés, il nous donne, à nous les habitués du coin, une vision neuve, pertinente et ... audacieuse ! Il est téléchargeable ici.

Aux membres et sympathisants
Comme chaque année, à l'occasion de son assemblée générale, votre Comité de quartier Longdoz-Boverie rappelle son action et sa disponibilité
pour défendre les intérêts de notre espace urbain.
Pour réaliser tout cela, il a besoin de votre soutien, de votre participation aux activités, de vos idées, de votre présence,
et aussi de votre aide financière, via la cotisation annuelle et selon votre statut.
Les montants en sont
- pour les commerçants et professions libérales 50,00 €
- pour les habitants 10,00 €
- pour les pensionnés 6,00 €
Nous vous remercions de votre contribution sur le compte apl Longdoz-Boverie 4020 Liège
(ING) IBAN: BE86 3400 32816350 BIC BBRUBEBB
Les liens avec d'autres comités de quartier

Chacun a ses thématiques propres mais aussi ses sensibilités et sa manière de les exprimer.
Mais que l'on partage leurs objectifs ou pas, il est intéressant de les découvrir et, éventuellement, d'y réagir. C'est cela la démocratie participative.
Il existe aussi une Coordination consultative des Quartiers (voir liste ci-dessous)

Pour une actualisation régulière des données concernant les Comités de quartier,
rien ne vaut le site de la Ville
http://www.liege.be/quartier/liste-des-comites-de-quartier-de-liege (Merci Christine Bika ;-)
Les liens avec ceux qui aiment Liège et en parlent bien
Liège City : http://www.liegecity.be/pages/index.php
Le site du "poil à gratter liégeois", François Schreuer, http://bulles.agora.eu.org/20081122_urbanisme_liege.html
Site de l'association Urbagora, soucieuse des thématiques urbanistiques à Liège : http://urbagora.be/
Une revue produite par Urbagora , Dérivations, http://derivations.be/
Un journal en ligne pour parler de l'urbanisme à Liège : http://lechainonmanquant.be/
Une page Facebook sympa: http://www.facebook.com/pages/Li%C3%A8ge-en-photos/109313969185985?ref=ts&fref=ts
RTC, la télévision locale très active et bien informée : http://www. rtc.be
La Gazette de Liège, 3 pages quotidiennes sur l'actualité de notre Cité ardente